Pourquoi le manga est-il devenu un produit culturel global ?

C’est le titre d’un des derniers articles écrit par Jean-Marie Bouissou et publié dans la revue http://www.esprit.presse.fr/ de Juillet 2008 (numéro 7). Jean-Marie Bouissou est directeur de recherche à Paris au Centre d’études et de recherches internationales de Sciences-Po. Grand spécialiste du Japon ( il y a vécu de 1975 à 1990) il est aussi à l’origine de la création de Manga Network, réseau de recherche international sur le manga.

Dans cette article Jean-Marie Bouissou nous explique en quoi la France est devenu le deuxième consommateur de manga ( juste après le Japon). Pour cela il se rattache à une analyse historique et culturelle extrêmement intéressante de la France. Cette analyse se fait en parallèle avec celle du Japon. On est bien loin des articles qui réduisent le manga à une bande dessinée japonaise pour enfants, puisque l’auteur s’intéresse à la population des cadres trentenaires, fervents consommateurs de mangas en France. Dès lors on comprend mieux pourquoi depuis quelques années les rayons mangas ont triplés de volume dans les librairies avec une multiplication des thèmes (adultes, gays, romantiques, guerre…) autre que Pikachu et compagnie.

Vous pouvez lire l’article en ligne à cette adresse ou l’enregistrer en format pdf

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 thoughts on “Pourquoi le manga est-il devenu un produit culturel global ?

  1. ben étudiant les matériaux et travaillant sur des semi-produit, pour moi un produit c’est un objet industriel technologique destiné à rendre un service ou à remplir une fonction.
    je trouve pas que les mangas rentrent dans cette définition,
    pour moi un manga c’est un livre qui peut apporter une culture suivant le théme abborder par le manga (voir la différence entre un shonen et un seinen) suivant le sérieux de l’histoire comme MONSTER par exemple.

    PS. tu sais quand on pourra avoir des infos sur l’animasia de 2009.

  2. j’ai la flemme de lire l’article, mais ce qui est sûr, c’est que les représentations de la bande dessinée en France, c’est tout une histoire. Quelle que soit son origine. Car le manga, vous le savez ici, est aussi diversifié que la BD chez nous. Sauf que chez nous, la BD c’est juste Tintin et XIII. Et Titeuf. En tout cas tout sauf de la littérature, tout sauf de la LECTURE)
    bon je me tais parce que j’en ai pour des heures.
    hu hu hu

  3. Se renseigner avant de dire que la BD française se limite à Tintin et Treize. Merci :)

    C’est comme si je disais que le ciné français se limite à Taxi (1,2,3 ou 4, au choix) et à Lelouch.

  4. à lux:
    pas dans les représentations grand public non. Satrapi a fait une modeste entrée, mais combien ont lu le livre, et même Sfar ça reste du pointu.
    et la bande dessinée n’est certainement pas considérée comme de la lecture.
    mais ne polémiquons pas via pauline, surtout que je réponds environs 10 mois après la bataille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>